Le mouvement chrétien conservateur américain et l’abrogation de l’arrêt Roe v. Wade font-ils le jeu du noachisme ?

« un Maçon est obligé par sa tenure d’observer la Loi Morale en tant que véritable Noachite… » (site du Grand Orient de France)

C’est un simple commentaire sur Twitter – qui expliquait que l’abrogation de l’arrêt Roe v Wade faisait le jeu des lois noachiques – qui m’a suscité cette question un peu provocatrice dans un contexte où les défenseurs de la vie se réjouissent de la décision de la Cour Suprême US le 25 juin dernier d’abroger l’arrêt Roe v Wade de 1973 qui imposait le droit à l’avortement sur tout le territoire américain.

La décision du 25 juin vise simplement à rendre à chaque état américain la liberté de décider si l’avortement est légal ou non. L’État fédéral US ne peut plus rien imposer. Un article du Courrier des Stratèges l’explique bien.

Cela veut dire que la presse française aux abois raconte des mensonges en affirmant qu’il s’agit purement et simplement d’abroger le droit à l’avortement sur tout le territoire américain. Il en est rien mais la décision de la Cour Suprême met néanmoins un coup d’arrêt au « progressisme. » Aux dernières nouvelles, ce sont pas moins de 26 états américains qui ont déjà ou vont bientôt interdire l’avortement sur leur territoire.

Le mouvement anti-avortement américain estime à juste titre, que la récente décision de la Cour Suprême est déjà une grande victoire. Cela fait désormais des décennies que des catholiques organisent des prières du Rosaire devant les cliniques d’avortement à travers le pays. On peut estimer à juste titre que Dieu les a enfin écouté. Ce sont de nombreuses cliniques d’avortement qui vont fermer à court terme sur le territoire américain. Voir par exemple ici. De nombreuses Américaines vont souvent devoir parcourir des centaines de kilomètres pour trouver une clinique d’avortement disponible.

Au Texas, où des restrictions avaient été déjà été mises en place en 2021 (interdiction d’avorter « au premier battement de cœur du foetus ») et qui rendait de facto impossible un avortement, le Washington Post a publié récemment un article narrant l’histoire de Brooke, une jeune femme de 18 ans, mère de jumelles âgées de trois mois, qui ont pu naître et être en vie grâce au fait que Brooke aurait du faire environ 15 heures en voiture pour rejoindre la clinique d’avortement la plus proche, hors de l’état du Texas.


Le très libéral Washington Post semble regretter que Brooke n’ait pas pu avorter des jumelles pour pouvoir reprendre ses études mais le destin de Brooke a ému les lecteurs américains qui y ont vu un manifeste pro-vie

La décision de la Cour Suprême US a été un tremblement de terre dans le milieu « progressiste » et de gauche aux États-Unis et à l’étranger, dont la France. Des personnalités politiques républicaines diverses tel que le président Macron, Jean-Luc Mélenchon ou Robert Ménard se sont ému de ce changement. En fait, de l’extrême droite à l’extrême gauche, quasiment tout le personnel politique est pro-avortement et tous ou presque unis derrière Aurore Bergé, la présidente du groupe macroniste au parlement, qui veut inscrire le droit à l’avortement dans la constitution, une idée déjà proposée par Jean-Luc Mélenchon dès 2012.

On a vu des manifestations un peu partout et des vidéos de militantes hystériques sur les réseaux sociaux.

La crainte vient certainement du fait que les États-Unis ont une influence majeure sur les opinions mondiales et les décisions politiques et sociétales à travers le monde et en particulier en Europe occidentale.

Selon le vieil adage que « qui n’avance pas recule, » les libéraux pensent que l’on va assister à un retour en arrière vers « l’ordre moral » et que les droits LGBT vont être menacés à leur tour. D’ailleurs un arrêt dépénalisant la sodomie au Texas va être possiblement abrogé également.

Le site Courrier des stratèges pense que la décision de la Cour Suprême US met un coup d’arrêt au mondialisme. Est-ce vraiment le cas ? Ne serait-ce pas plutôt une version du mondialisme ?

Le mouvement américain chrétien conservateur et le « grand réveil » (great awakening)


Source

Le théologien protestant John Blanchette a publié plusieurs vidéos sur sa chaîne Youtube « E511 Ministries » expliquant que le Nouvel Ordre Mondial qui se construit depuis des décennies par des oligarques tel que George Soros, Bill Gates, Obama, la famille Bush et les Rothschild, est un faux nez masquant l’élaboration du véritable royaume de l’Antechrist. Celui-ci va s’établir en s’opposant au Nouvel Ordre Mondial et en prétendant délivrer l’humanité du mal. Selon lui, une dialectique à la Hegel oppose la « magie noire » (ceux qui œuvrent à l’élaboration du NOM totalitaire) à la « magie blanche » : les théoriciens du complot, qui sont quasiment tous New Age, que ce soit dans le monde anglophone (David Icke, Alex Jones etc) ou dans le monde francophone (J.Jacques Crévecœur, Amélie Paul, Emma Krusi etc), dénoncent ce qu’ils appellent les mensonges et les plans cachés des « Illuminati » – du 11 septembre à la tyrannie sanitaire.

Une autre grille de lecture, comme celle de Pierre Hillard, parle d’oppositions entres factions oligarchiques mais qui tendent toute vers le même but, un monde unifié, que ce soit sur la plan politique, économique, financier ou religieux.

Selon Blanchette, cette opposition au NOM, et depuis deux ans à la tyrannie sanitaire, a des aspects essentiellement New Age. Mais le New Age est un instrument d’unification des religions mondiales parmi d’autres.

Son travail plus récent l’a poussé à étudier le mouvement chrétien conservateur américain, qui a le même but que le mouvement complotiste New Age : mettre à bas le « deep state. »

A l’heure où j’écris cet article, Blanchette prépare une vidéo où il explique le rôle des chrétiens américains dans la tentative de renversement du deep state et du NOM. En attendant, il a publié un teaser où l’on entend des intervenants affirmer que 2022 est l’année cruciale dans leur lutte.

2022 est aussi l’année où vont se dérouler les élections de mi-mandat (novembre) qui pourrait signer la défaite du camp démocrate. Une défaite qui pourrait propulser à nouveau Donald Trump sur le devant de la scène même si, à ce stade, il ne peut pas redevenir président des États-Unis et que certains pronostiquent plutôt l’élection de Ron de Santis, gouverneur de la Floride pour la présidentielle de 2024. Trump est une figure fondamentale du « camp » de la « magie blanche ». C’est sous son mandat, que le terme de « deep state » a été validé par les médias mainstream.

Donald Trump est à la fois adulé par le milieu New Age complotiste (notamment avec le réseau Qanon) et par les conservateurs. Les catholiques traditionalistes US font aussi partie des soutiens de Trump. La nomination sous son mandat (2017-2021) de trois juges conservateurs a été essentielle pour l’abrogation de l’arrêt Roe v Wade.

Donald Trump a aussi affiché son soutien à Israël. Il l’a prouvé en acceptant que Jérusalem soit la capitale de l’État hébreux. Il a fait déplacer l’ambassade des États-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, soutenu des politiques anti Iran…. Un article israélien rappelle les 100 fois où l’ancien président américain a prouvé son soutien à Israël.

Bien moins connu mais sans doute plus fondamental pour la communauté juive « conservatrice » : Trump a été le « champion » des lois noachides, selon le site Israel National News.

Pendant les presque quatre ans où il a été au pouvoir, Donald Trump a été le plus grand soutien des lois noachides de l’histoire des États-Unis et il doit être réélu ne serait-ce que pour cette raison. En disant que le président soutient les lois noachides, je ne veut pas dire qu’il a imposé ces lois au public américain, mais plutôt qu’il a contribué à démanteler l’agenda libéral qui impose son dogme laïc sur la population toute entière, et il a défendu les droits des Américains qui veulent vivre selon la loi de Dieu.

Selon une tradition rabbinique, sept lois ont été données par Dieu à Noé et à ses fils :

  1. Ne profanez pas l’unicité de Dieu de quelque manière que ce soit. Reconnaissez qu’il existe un Dieu unique qui se soucie de ce que nous faisons et désire que nous prenions soin de Son monde.
  2. Ne maudissez pas votre Créateur. Quelle que soit votre colère, ne vous en prenez pas verbalement à votre Créateur.
  3. Ne commettez pas de meurtre. La valeur de la vie humaine ne peut être mesurée. Détruire une seule vie humaine, c’est détruire le monde entier – car, pour cette personne, le monde a cessé d’exister. Il s’ensuit qu’en soutenant une seule vie humaine, vous soutenez un univers entier.
  4. Ne mangez pas le membre d’un animal vivant. Respectez la vie de toutes les créatures de Dieu. En tant qu’êtres intelligents, nous avons le devoir de ne pas causer de douleur excessive aux autres créatures.
  5. Ne volez pas. Quels que soient les avantages que vous recevez dans ce monde, assurez-vous qu’aucun d’entre eux ne se fait au détriment de quelqu’un d’autre.
  6. Maîtrisez et canalisez la libido humaine. L’inceste, l’adultère, le viol et les relations homosexuelles sont interdits. La cellule familiale est le fondement de la société humaine. La sexualité est la source de la vie et rien n’est donc plus sacré que l’acte sexuel. De même, lorsqu’il est abusé, rien ne peut être plus avilissant et destructeur pour l’être humain.
  7. Établir des tribunaux et garantir la justice dans notre monde.* Avec chaque petit acte de justice, nous restaurons l’harmonie de notre monde, le synchronisant avec un ordre supérieur. C’est pourquoi nous devons respecter les lois établies par notre gouvernement pour la stabilité et l’harmonie du pays.

(trouvé ici)

* il semblerait qu’un tel tribunal est déjà opérationnel à Jérusalem

Ces sept lois doivent permettre à l’humanité à vivre en harmonie en accord avec Dieu. Le symbole du noachisme est l’arc-en-ciel, une allusion bien sûr à l’arc-en-ciel qui symbolise l’alliance de Dieu et de Noé et la promesse que l’humanité ne serait plus détruite par les flots d’un déluge.

« Selon le judaïsme, tout non-Juif vivant en accord avec ces sept lois est considéré comme un Gentil Vertueux et a, par l’observance de ces lois, sa part au monde à venir. Les adhérents à ces lois sont souvent appelés B’nei Noah (Enfants de Noé) ou Noahides, et peuvent souvent se retrouver dans des synagogues juives. » (Wikipedia)

Dans l’article d’Israel National News cité plus haut, il est également question de l’arrêt Roe v Wade :

En 1973, Roe v Wade a brusquement ôté le droit de décider d’interdire ou non l’avortement de façon démocratique, et il a été converti en un « droit constitutionnel » forçant par conséquent tous les états à permettre l’avortement (pendant qu’ils peuvent encore réguler les avortements tardifs). Depuis cette décision, 62 millions d’avortements ont été réalisés légalement aux États-Unis, avec un nombre moyen de 1,3 millions par an.

Les lois noachides interdisent l’avortement sous peine de mort pour les Gentils. Abroger Roe v Wade va dans le sens d’un monde régit par les lois noachiques.

Ben Shapiro, le commentateur politique conservateur et rédacteur en chef du site internet The Daily Wire, est anti avortement. Il a fait plusieurs interventions sur ce sujet.

Il a également posté sur Facebook une vidéo qui explique bien pourquoi et comment « Jane Roe », de son vrai nom Norma McCorvey, a été manipulée pour que son cas (elle était enceinte de son troisième enfant tout en étant pauvre et précaire) soit utilisé pour une procédure judiciaire visant à légaliser l’avortement.

Entre parenthèses, les pro avortements n’expliquent pas que, non seulement Norma McCorvey n’a jamais eu d’avortement (son troisième enfant a été confié aux services sociaux pour être adopté), mais qu’elle a passé une grosse partie de sa vie à militer contre l’avortement et s’est finalement convertie au catholicisme. Normalement, elle a le CV parfait pour être cataloguée comme « fasciste » par les gens de gauche qui en font une héroïne !

Ben Shapiro est aussi issu d’une famille juive conservatrice et dans un article de 2019, Why Christianity is good for America, il explique de façon à peine déguisée que le christianisme aux États-Unis aide à la réalisation du plan de Dieu pour eux.

« the dominance of tolerant Christianity means that more non-Jews are fulfilling God’s plan for them. » – la prédominance d’un christianisme tolérant signifie que encore plus de non-juifs sont en train d’accomplir le plan de Dieu pour eux.

Il explique aussi que dans le monde qui vient, les non-juifs qui suivront les lois noachides y auront leur place.

Au contraire des autres religions, le judaïsme ne cherche pas à convertir. En fait, les Juifs doivent décourager les non-juifs à se convertir. Au contraire des autres religions, les Juifs doivent également ne pas barrer les portes du paradis à ceux qui ne sont pas membres. La pensée juive explique que Dieu ne se préoccupe pas seulement des Juifs – les milliards de non-juifs dans le monde ont des obligations à accomplir également. Alors que les Juifs sont obligés de respecter 613 commandements (mitzvot), le judaïsme explique que les non-juifs gagnent une place dans le monde à venir (olam haba) en adhérent à sept règles simples, connues sous le nom de lois noachides.

Le Nouvel Ordre Mondial, qui appuie la subversion des sociétés humaines, avec entre autres, la propagande LGBT et l’avortement, n’est pas noachique. Un système mondialiste qui imposerait les lois noachiques est d’une toute autre nature que celle qui est actuellement en construction.

Fort logiquement, un gouvernement mondial qui imposerait les lois noachiques à l’humanité doit renverser le Nouvel Ordre Mondial actuel et sa promotion des déviances morales.

Le noachisme est une solution aux problèmes du monde ?

A première vue, le noachisme peut paraître séduisant pour toute personne attachée aux valeurs traditionnelles. La promotion du respect de Dieu, de la famille, des animaux et de la vertu morale ne peut que susciter l’approbation des chrétiens comme ici :

Le christianisme américain oblige ses adeptes à respecter la plupart, sinon la totalité, des lois noachiques. Pourquoi les Juifs ne se réjouiraient-ils pas lorsque les chrétiens pratiquent leur foi ? Observer le christianisme signifie souvent remplir les obligations du non-Juif vertueux. Puissent Juifs et non-Juifs servir le Créateur de la manière dont Dieu les a voulus et partager les fruits de leur travail dans ce monde et dans le monde à venir. Townhall.com

Le site Townhall se présente comme faisant la promotion des « valeurs américaines judéo-chrétiennes. »

Ce positionnement ressemble fort au courant chrétien-sioniste américain en particulier celui de l’église évangélique, cette église toute puissante aux États-Unis et soutien majeur de Donald Trump. L’Église évangélique lève des fonds importants pour financer l’installation de Juifs en Israël pour obéir à une lecture millénariste de la Bible.

Dans le catholicisme, l’encyclique Nostra Aetate de 1965 a été fondatrice du « dialogue interreligieux. » Les catholiques sont amenés à « dialoguer » avec les personnes d’autres religions et ne plus à essayer de les convertir. Il faut tendre vers la fraternité universelle. Les rencontres d’Assise (1986) ou les rencontres inter religieuses d’Abou Dhabi (2019) sont parmi les exemples les plus connus de meetings ou de réunions médiatisées qui, petit à petit, construisent une porosité entre le catholicisme et les autres religions – certains parlent à terme de fusion pure et simple en vue de la « fraternité universelle » prônée par Nostra Aetate. Pour avoir une religion mondiale avec le noachisme comme corpus moral commun  ?


Source

Une humanité toute entière qui tend vers le même idéal et les mêmes valeurs serait un moyen de mettre fin aux conflits. Pourtant, Jésus-Christ s’est incarné il y a plus de deux millénaires pour nous apporter un message pour toute l’humanité et a confié à l’Église qu’il a crée, le soin de répandre cette bonne nouvelle au monde entier. Le noachisme est donc une usurpation de cette bonne nouvelle.

En faisant mes recherches, j’ai été frappée par la rareté d’articles en français sur le sujet du noachisme – sinon par des sites internet juifs. Une exception notable est un article de Pierre Hillard paru dans Boulevard Voltaire en 2013.

Il y explique que pour correspondre au noachisme, le catholicisme doit abandonner les dogmes de la Sainte Trinité et de la divinité du Christ. Il rappelle que le judaïsme talmudique prétend construire le paradis sur terre.

Pierre Hillard fait allusion à ces lois noachides dans plusieurs vidéos.

Il a aussi accordé un entretien au site Noaches en 2020 :

Tout d’abord, s’il fallait résumer la finalité de la mystique mondialiste, nous dirions, en nous référant au spécialiste israélien Gershom Scholem, qu’il s’agit de faire du peuple juif, le peuple prêtre, intermédiaire unique entre le Dieu un et le reste de l’humanité non-juive régie par les lois noachides, cette dernière se trouvant comme simple prosélyte de la Porte au seuil du Temple rétabli pour la plus grande gloire d’Israël.

Hillard rappelle aussi que le noachisme a été inscrit dans une loi américaine de 1991. Dans le cadre de l’ « Education Day, » on reconnaît que le noachisme est le socle de la société américaine.

Le site noahide.org rappelle que ce texte de loi de 1991 signé par le président de l’époque, George Bush Sr, est le fruit de la promotion des valeurs et principes éthiques noachides dans le monde entier.

On y apprend que le très influent mouvement juif hassidique Loubavitch, y a eu un rôle moteur.

Coïncidence ou pas, George Bush a donné un peu plus tard un discours remarqué où il a appelé à « établir un Nouvel Ordre Mondial. »

(la vidéo indique 11 sept 90 mais c’est en fait le 11 sept 91 – soit curieusement dix ans pile avant l’attentat du World Trade Center)

Le mouvement loubavitch est considéré par certains comme une secte malfaisante essayant de bâtir une tyrannie mondiale. Elle instrumentalise des mouvements politiques et sociaux à cette fin.

Il est connu pour faire partie de l’entourage influent de Vladimir Poutine. Moins connu est l’influence qu’il a pu exercer sur Nicolas Sarkozy. Il y a certainement bien d’autres exemples.

En 2020, après le décès de George Floyd, le mouvement Loubavitch a participé et encouragé les manifestations de Black Lives Matter.

De l’autre côté du spectre politique US, le mouvement Loubavitch soutient des chrétiens « extrémistes » comme le World Congress of Families. Le site internet juif Forward les accuse de soutenir des « la frange extrême qui s’oppose aux droits humains et, dans certains cas, les fondations de la démocratie laïque elle-même. »

Il est possible que l’on appuie des mouvements politiques de gauche et/ou progressistes ainsi que des mouvements de droite conservatrice pour obtenir une fausse dialectique gauche/droite ou progressiste/conservatrice. D’ailleurs, on peut observer que les excès du camp progressiste, avec par exemple l’avortement rendu possible jusqu’au dernier mois de la grossesse pour « détresse sociale » en France ou les lectures faites à des enfants par des travestis dans les bibliothèques aux États-Unis, finissent par exaspérer la population, ce qui renforce le camp conservateur et accentue la probabilité d’un renversement de l’ordre actuel.

Ces confrontations sont aussi la face émergée de luttes sans merci entre factions oligarchiques. Blanchette parle de « magie noire » contre « magie blanche » mais il s’agit d’une lutte pour établir une tyrannie mondiale par deux moyens différents.

En quoi les lois noachides posent problème ?

A première vue, on pourrait penser que cette série de lois pourrait garantir ordre et stabilité dans un monde aujourd’hui dans le chaos, en partie à cause de la promotion de diverses déviances, mais c’est oublier que suivre les lois noachides supposent l’abandon de sa propre religion, ou du moins celles qui sont considérées comme « polythéistes. »

On imagine aisément que c’est le cas de l’hindouisme par exemple mais le dieu trinitaire des chrétiens est aussi considéré comme « polythéiste. »

Les chrétiens, et les catholiques en particulier, considèrent qu’il n y a qu’une seule vraie religion universelle, le christianisme. Les lois noachiques sont donc une fausse religion qui prétend prendre la place de la seule vraie religion universelle.

En 2015, un extrémiste juif a été arrêté en Israël car il appelait à brûler des églises chrétiennes dans ce pays. Il a expliqué que « le christianisme est considéré comme polythéiste et idolâtre à cause de la Trinité. »

Un site juif explique pourquoi :

L’idée catholique de la Trinité transforme Dieu en trois parties distinctes : Le Père, le Fils et le Saint-Esprit (Matthieu 28, 19).

Cette conception s’oppose à celle contenue dans le Chema’, base de la foi juive :  » Ecoute, Israël, Hachem est notre Dieu, Hachem est UN !  » (Deutéronome 6, 4). Les Juifs récitent chaque jour le Chema’, ils l’écrivent sur les poteaux des portes (Mezouza), et ils se l’attachent au bras et à la tête (Tefilines). Cette affirmation de l’unicité de Dieu est ce que l’enfant apprend à dire en premier, et elle constitue les derniers mots que le Juif prononce avant de mourir.

Selon la loi juive, l’adoration d’une divinité en trois parties est considérée comme une forme d’idolâtrie – l’un des trois péchés capitaux dont un Juif doit se garder même au péril de sa vie. Cela explique pourquoi, pendant l’Inquisition et à travers l’histoire, les Juifs ont sacrifié leurs vies plutôt que se convertir.

Et dans cet article :

Les chrétiens lisent sur Jésus comme un personnage humain dans un livre. Les sentiments qui sont générés à l’égard de ce personnage humain sont motivés par les qualités que ce personnage semble posséder. La droiture perçue de Jésus, son charisme, l’aura de mystère qu’il génère, sa sagesse et son abnégation motivent les chrétiens à se soumettre à son culte.

Ce n’est pas une adoration du créateur.

Le judaïsme considère l’adoration de toute autre dieu que le dieu créateur comme une idolâtrie et une abomination.

Le judaïsme ne reconnaît pas Jésus-Christ comme dieu.

Donc pour eux, l’adoration de Jésus-Christ est du polythéisme, de l’idolâtrie et une abomination.

Pour tous ceux qui désobéissent aux lois noachides, la peine de mort par décapitation est prévue :

À quelques exceptions près, la punition infligée à un noache pour la transgression de l’une des sept lois est la décapitation, le moins douloureux des quatre modes d’exécution des criminels.(…)

En ce qui concerne l’idolâtrie, il ne peut être déclaré coupable que s’il a adoré une idole sous la forme régulière sous laquelle cette divinité particulière est habituellement adorée ; tandis que dans le cas du blasphème, il peut être déclaré coupable, même s’il a blasphémé avec un des attributs du nom de Dieu.

Fort logiquement, si l’adoration du Christ est considérée comme idolâtre, toute personne adorant le Christ risque virtuellement la peine de mort…

Conclusion

Il semblerait – au stade mes recherches – que la lutte contre l’avortement soit utilisée pour satisfaire les juifs pro-noachisme car « ils sont propriétaires des fœtus de non-juifs. » C’est à dire que la lutte pour le respect de la vie humaine, qui est bien souvent le fait de chrétiens, est détourné par ceux-là même qui ne reconnaissent pas le Christ comme messie.

Le chaos de ces dernières années, le COVID mais aussi les exactions suite au décès de George Floyd aux États-Unis, est apparemment considéré comme facteur de désordre par les promoteurs du noachisme. L’un d’eux, Dr Joseph Frager, propose les lois noachiques comme facteur d’ordre :

« It is time to take the Seven Noahide Laws seriously. Law and order must prevail. » – il est temps de considérer sérieusement les sept lois noachides. La loi et l’ordre doivent prévaloir.

La situation actuelle avec son cortège de désordre et de perversité ne semble pas (comme John Blanchette l’a démontré sous un autre angle) être le véritable Nouvel Ordre Mondial et le royaume de l’Antechrist. Il est fort possible que cette situation soit poussé jusqu’au bout pour qu’une réaction se fasse – celle qui apparaît avec l’abrogation de Roe v Wade -, une réaction qui aura sans doute les apparences d’un retour au réel et à de bonnes valeurs mais si cette réaction, saine à la base, faisait le jeu d’une tyrannie plus terrifiante que le Nouvel Ordre Mondial actuel ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :